Restaurant Sympa

Boutique déco

brunch

Gouter

salon de thé

Anniversaire

Location

PRIVATISATION

Le Chamalo

La Cantine de Quartier
Joyeuse et Décalée

LA VOIX DU NORD, par Florence Moreau | Publié le 15/10/2016
TOURCOING

Une «cuisine simple» et de la convivialité au menu de Chamalo

Dédiée aux gants, puis aux robes de mariées, la petite boutique du 7 rue de Lille entamera une nouvelle vie ce dimanche. Sous le nom de Chamalo, elle devient « une cantine de quartier » où l’on ne servira que du fait maison, dans un cadre délibérément atypique.



« Chamalo, ça sonne bien ; on associe ça à quelque chose de sympa », résume Elsa qui pose devant le matou signé Lem.

Un chat en guise de totem et des jouets rétro en vitrine : bienvenue dans l’univers décalé de Chamalo. C’est dans une des plus anciennes boutiques de Tourcoing que le matou gris et rose, signé du street artiste roubaisien Lem, vient de poser ses pattes. «  On a été séduits par le côté très atypique des lieux  », expliquent Elsa et Vivien, nouveaux propriétaires. «  Le cachet ancien  » avec un comptoir recouvert de cuir clouté, un meuble à multiples casiers de bois, du parquet en chevrons… tout un univers dont le couple, Tourquennois depuis dix ans, est littéralement tombé sous le charme. «  On est tombés amoureux du lieu et des personnes à qui on l’a acheté. Quand on rencontre un beau lieu et de belles personnes, on ne se pose pas de questions…  »

Après plusieurs mois de travaux, Chamalo sortira gentiment ses griffes ce dimanche «  et ce n’est pas un hasard si l’on a choisi ce jour-là  », précise Elsa. Ça correspond bien à l’esprit décalé que la nouvelle enseigne souhaite insuffler : une « cantine de quartier » volontairement limitée à 35 couverts où l’on se restaure d’une «  cuisine simple  », essentiellement basée sur des soupes, quiches, tartes «  faites maison (formule à moins de 10 €) et où l’on ne consomme que ce qui est prêt  ».

« La cuisine n’est qu’un prétexte… »

«  Nous ne sommes pas restaurateurs  », soulignent d’emblée ceux qui travaillent toujours dans le social (avec l’idée, à terme, de se consacrer entièrement à Chamalo). «  La cuisine n’est qu’un prétexte… Ce qui nous intéresse, c’est de créer du lien dans un lieu décloisonné où se sentent aussi bien les étudiants, que les couples avec ou sans enfants, les seniors…  » L’idée est partie d’un constat : «  En tant que famille, on ne trouvait jamais d’endroit où on était bien tous ensemble ; c’est très français de compartimenter.  » S’inspirant de lieux fréquentés en Belgique ou aux Pays-Bas, Elsa et Vivien ont donc donné vie à un cadre aussi chaleureux qu’atypique «  où l’on se consacrera à l’accueil  ».

Dans une enfilade de pièces (de l’ancien atelier de couture à l’ex-grange à l’étage), la nouvelle enseigne mêle plusieurs petits espaces de restauration, un esprit brocante et une salle de jeux «  avec l’idée qu’on puisse emprunter des bouquins ou même laisser un courrier du cœur au comptoir  », sourit Elsa.

Si beaucoup de commerçants se plaignent de la morosité du centre-ville, le couple lui croit au potentiel de Tourcoing et de «  cette belle petite rue pavée  ». «  Et puis on est un peu barrés…  », consentent ceux qui sont prêts à lâcher leur CDI. «  C’est une aventure inédite.  » Et elle commence dimanche.



Envouthé.com, chasseur de thé:


Rencontre avec Françoise Maux, la fondatrice de TeaMoThé, le 01 février 2017


Qui êtes-vous ?

Je suis une “serial-entrepreneuse”, attachée aux valeurs de partage, d’écologie, et d’humanisme que je donne à TeaMoThé. Le thé est pour moi un support fantastique pour vivre ces valeurs, créer, échanger, partager.


Votre premier souvenir de thé ?

Ce n’est pas le premier mais j’aime quand quelqu’un s’exclame “Mais, c’est bon !”, et le voilà entré dans l’univers fabuleux du thé dans tous ses aspects.


Si vous étiez un thé, quel serait-il ?

Celui qui vous fait dire : “Waouh, c’est bon !” (et ça dépend des personnes).


Pour vous, le thé en 3 mots c’est quoi ?

Bon-thé, Beau-thé, Conviviali-thé.


Quel est le moment où vous préférez boire votre thé ?

Ce qui est fantastique, c’est que c’est toujours le moment du thé et je les aime tous : seule, à deux, en groupe, pour la pause, en formation, en évènementiel…


Quelle est votre tasse ou objet de thé préféré ?

Il y en a beaucoup mais celui qui me fait toujours sourire : le mug Olaf (de la Reines des Neiges) que ma petite fille de 5 ans m’a donné et qu’elle me pique souvent pour boire son thé.


Quel est votre salon de thé préféré ?

Le “Chamalo” à Tourcoing pour son ambiance, ses valeurs et pour les belles personnes que sont Vivien et Elsa.


Qu’avez-vous à dire aux amateurs de thé ? Et à ceux qui découvrent les plaisirs du thé ?

Un clin d’oeil : Attention, danger d’addiction ! (avec un grand sourire).





" 10 raisons d’aimer le Chamalo "

Tourcoing-info n°55, du 6 au 13 octobre 2016


MIAOU! Depuis des mois, ses oreilles de chat interpellent les passants qui empruntent la portion piétonne de la rue de Lille. Cette fois on y est,

le Chamalo ouvre le 17 octobre ! Entrez et laissez-vous caresser dans le sens du poil. Vous y trouverez au moins dix raisons de ronronner de plaisir.




1. Les propriétaires ont l’audace de rêver leur vie

Elsa et Vivien, tous deux éducateurs spécialisés, ont vendu leur loft tourquennois dans lequel ils avaient mis toute leur âme pour ouvrir le café/bar de leurs rêves.

 

2. Le lieu est beau

L’ancienne boutique « Vespérale » qui avait succédé au « Gant  d’Or  »,  se  distingue  par sa vitrine en  chêne.  Elsa  et  Vivien  ont  invité le street artiste LEM à  peindre  l’enseigne  et un mur intérieur.


3. L’esprit brocante y règne

On  adore   le   cadre  bohème,   empli   d’objets« vintage » chinés avec amour. À terme, tout ou presque devrait être en vente.


4. La convivialité n’y est pas qu’un concept

« En tant que parents nous avions  remarqué que la plupart des lieux restent très  cloison- nés. Nous voulions  un  lieu  vivant  qui  invite  à la mixité dans le sens le plus positif du terme. »


5. On y est accueilli « comme à la maison »
Une  bière*  ou  un  jus  de  fruit  ?  Servez-vous dans le frigo... comme chez vous, ou chez vos meilleurs amis.


6. On y mange bon, frais et local

À la carte : une petite restauration saine et savoureuse, à base de produits de qualité. Avec ça,  une  bière*  d’une  micro-brasserie  locale.

Pas d’alcool au-delà de 18°, licence III oblige. C’est un choix.


7. Il y a des livres et des jeux pour tous
Siroter un thé en lisant un polar, c’est possible. Vous n’avez pas fini votre lecture ? Pas de souci. Un marque-page à votre nom à la page 53 et hop dans un tiroir pour le retrouver plus tard. Au fond : un baby-foot et des jeux en bois.

8. On peut y organiser des goûters d’anniversaire…

Un gâteau, des jeux, une chasse aux trésors merveilleux : la recette d’un anniversaire inoubliable partagé entre copains.


9. …et des événements privés

Le Chamalo offre la possibilité de privatiser les lieux le soir, où il ouvre sur réservation.


10. C’est une Ruche (qui dit Oui)

Très bientôt, on pourra venir y chercher ses courses le mercredi soir. À suivre sur la page Facebook La ruche du Chamalo.

 

*L’abus  d’alcool  est   dangereux   pour   la   santé.  À consommer avec modération.





Quelques liens sur le net...